Certificat d'initiation à la rédaction professionnelle - 4442

Responsable(s)

Gatineau

Pour de plus amples informations :
Téléphone : 819 595-3900, poste 1830
Courriel : emi@uqo.ca

Scolarité et grade

Premier cycle
30 crédits

Objectifs

Ce programme vise à doter d'une solide formation universitaire en langue française les personnes dont la langue écrite est indispensable à leur profession. Il vise également à fournir une initiation méthodologique et pratique à celles qui souhaitent devenir des spécialistes professionnels de la communication écrite.
Le programme s’adresse aux personnes qui sont passionnées par la langue française; qui souhaitent acquérir de nouvelles compétences linguistiques et culturelles et développer une expression écrite irréprochable en français; qui désirent maîtriser les technologies numériques utilisées par les rédacteurs professionnels et qui veulent poursuivre une carrière en rédaction professionnelle.

Régimes d'admission

Lieux d'enseignement et trimestres ouverts à l'admission pour ce programme.

Trimestre d'admission
Lieu d'enseignement Régime Automne Aut. Hiver Hiv. Été Été.
Gatineau Temps partiel

Conditions d'admission

Base collégiale

Être titulaire d'un diplôme d'études collégiales (DEC) du secteur général ou professionnel ou l'équivalent.

Posséder une très bonne maîtrise de la langue française.
Le relevé de notes sera utilisé afin d’évaluer ce critère. La candidate ou le candidat doit également présenter une
lettre d’intérêt d’environ 500 mots. Cette lettre servira aussi à évaluer si le niveau de langue française satisfait aux exigences d'admission du programme.

De plus, tous les candidats et candidates doivent posséder une maîtrise suffisante du français attestée par la réussite à l'une ou l'autre des épreuves suivantes : l'épreuve ministérielle de français exigée pour l'obtention du diplôme d'études collégiales (DEC); le test de français de l'UQO répondant à la politique relative à la qualité de l'expression française écrite ou les tests administrés par les universités francophones. Dans les deux derniers cas, les personnes qui ont réussi les épreuves compensatoires à la suite d'un échec sont réputées satisfaire à cette
exigence. La politique institutionnelle de l'UQO précise les modalités d'application des présentes règles.

Base études universitaires

Avoir réussi un minimum de 30 crédits dans un programme universitaire, avec une moyenne cumulative de 2,0 sur 4,3 ou l'équivalent.

Posséder une très bonne maîtrise de la langue française.
Le relevé de notes sera utilisé afin d’évaluer ce critère. La candidate ou le candidat doit également présenter une lettre d’intérêt d’environ 500 mots. Cette lettre servira aussi à évaluer si le niveau de langue française satisfait aux exigences d'admission du programme.

De plus, tous les candidats et candidates doivent posséder une maîtrise suffisante du français attestée par
la réussite à l'une ou l'autre des épreuves suivantes : l'épreuve ministérielle de français exigée pour l'obtention du diplôme d'études collégiales (DEC); le test de français de l'UQO répondant à la politique relative à la qualité de l'expression française écrite ou les tests administrés par les universités francophones. Dans les deux derniers cas, les personnes qui ont réussi les épreuves compensatoires à la suite d'un échec sont réputées satisfaire à cette exigence. La politique institutionnelle de l'UQO précise les modalités d'application des présentes règles.

Base adulte

Être âgé(e) d'au moins 21 ans.

Posséder une très bonne maîtrise de la langue française.
La candidate ou le candidat doit présenter une lettre d’intérêt d’environ 500 mots. Cette lettre servira aussi à évaluer si le niveau de langue française satisfait aux exigences d'admission du programme De plus, tous les candidats et candidates doivent posséder une maîtrise suffisante du français attestée par la réussite à l'une ou l'autre des épreuves suivantes : l'épreuve ministérielle de français exigée pour l'obtention du diplôme d'études collégiales (DEC); le test de français de l'UQO répondant à la politique relative à la qualité de l'expression française écrite ou les tests administrés par les universités francophones. Dans les deux derniers cas, les personnes qui ont réussi les épreuves compensatoires
à la suite d'un échec sont réputées satisfaire à cette exigence. La politique institutionnelle de l'UQO précise les modalités d'application des présentes règles.

Plan de formation (v. 20223)

* NOTE: Les préalables sont indiqués entre parenthèses à la fin du titre du cours s'il y a lieu