Majeure en communication - 6960

Responsable(s)

Gatineau

Mathieu Charron
Directeur de module
819 595-3900 poste 2332
1 800 567-1283 poste 2332

Scolarité et grade

Grade: bachelier ès arts
Premier cycle
60 crédits

Objectifs

La communication analyse les aspects sociaux, politiques et technologiques des processus de production, diffusion et réception des messages médiatisés dans les sociétés contemporaines. Comme champ de production de connaissances, elle a pour objet d’étude les processus sociaux qui sont la fabrique même de la société : interactions sociales, usages sociaux des technologies d’information et de communication, pratiques de la vie quotidienne, médias d’information, culture populaire, industries culturelles, médiatisation de la politique, des discours et des savoirs. Son apport fructueux aux sciences sociales tient dans le regard critique qu’elle pose sur les rapports sociaux inhérents aux faits, aux produits et aux processus communicationnels, que ce soit à l’échelle inter-individuelle, organisationnelle ou institutionnelle. Enfin, la communication est aussi un domaine de pratique professionnelle dont il importe d’examiner les impacts dans les milieux et la société en général : publicité, journalisme, relations publiques, consultation stratégique, conception et diffusion de contenus numériques. Une formation universitaire en communication peut donc permettre aux praticiens et aux praticiennes de la communication publique d’acquérir des savoirs théoriques, pratiques et méthodologiques essentiels à une pratique professionnelle responsable et réflexive.

Le programme de baccalauréat avec majeure en communication (1) et mineure s’adresse aux personnes qui souhaitent intégrer un deuxième domaine à leur formation, mais qui désirent se spécialiser davantage en communication grâce à la majeure. Les mineures disponibles en sciences sociales sont : communication, développement international, économie et société, géographie, histoire, science politique et sociologie (2). Ce programme permet d’effectuer un stage de travail et de réaliser des sessions d’études ailleurs au Canada ou à l’étranger.

La majeure en communication vise à :

• former les étudiant(e)s aux éléments fondamentaux de l’analyse des enjeux de la communication dans la société contemporaine;

• doter les étudiant(e)s de connaissances théoriques et méthodologiques nécessaires pour étudier les phénomènes de communication et les environnements médiatiques;

• développer chez les étudiant(e)s une perspective critique sur la communication dans les institutions et organisations publiques et privées, sur le fonctionnement des médias et sur le fonctionnement des médias traditionnels et numériques;

• procurer aux étudiant(e)s des compétences pratiques spécifiques aux milieux professionnels de la communication;

• transmettre une bonne préparation tant au marché du travail qu’aux études supérieures.

----------
(1) Les étudiant(e)s qui préfèrent ne privilégier que les études en communication peuvent opter pour le baccalauréat en sciences sociales avec concentration en communication alors que ceux qui souhaitent se familiariser avec un troisième domaine peuvent choisir le baccalauréat par cumul de certificats.

(2) D’autres mineures sont également disponibles : animation de groupes, approches éducatives, en arts visuels, bande dessinée, design graphique, muséologie et patrimoines, pratiques administratives, psychologie, psychologie du travail et des organisations, rédaction professionnelle, traduction professionnelle.

Régimes d'admission

Lieux d'enseignement et trimestres ouverts à l'admission pour ce programme.

Trimestre d'admission
Centre Régime Automne Aut. Hiver Hiv. Été Été.
Gatineau Temps complet
Gatineau Temps partiel

Conditions d'admission

Base collégiale

Être titulaire d'un diplôme d'études collégiales (DEC) en sciences humaines ou de tout autre DEC ou l'équivalent; ou être titulaire d'un diplôme d'études collégiales (DEC) du secteur professionnel ou l'équivalent.

L'admission à un programme comportant une majeure et une mineure s'effectue en fonction de la majeure.

Tous les candidats et candidates doivent posséder une maîtrise suffisante du français attestée par la réussite à l'une ou l'autre des épreuves suivantes : le test de français de l'UQO; l'épreuve ministérielle de français exigée pour l'obtention du diplôme d'études collégiales (DEC); le test de français du MELS pour l'admission aux études universitaires ou les tests administrés par les universités francophones. Dans les deux derniers cas, les personnes qui ont réussi les mesures compensatoires requises à la suite d'un échec sont réputées satisfaire à cette exigence. La politique institutionnelle de l'UQO précise les modalités d'application des présentes règles.

Base études universitaires

Avoir réussi un minimum de 30 crédits dans un programme universitaire, avec une moyenne générale de 2,0 sur 4,3 ou l'équivalent.

Tous les candidats et candidates doivent posséder une maîtrise suffisante du français attestée par la réussite à l'une ou l'autre des épreuves suivantes : le test de français de l'UQO; l'épreuve ministérielle de français exigée pour l'obtention du diplôme d'études collégiales (DEC); le test de français du MELS pour l'admission aux études universitaires ou les tests administrés par les universités francophones. Dans les deux derniers cas, les personnes qui ont réussi les mesures compensatoires requises à la suite d'un échec sont réputées satisfaire à cette exigence. La politique institutionnelle de l'UQO précise les modalités d'application des présentes règles.

Base adulte

Être âgé d’au moins vingt-et-un (21) ans et posséder des aptitudes et capacités qui les prédisposent à poursuivre des études universitaires. À cet effet, la candidate ou le candidat doit répondre à un questionnaire. Au besoin, le candidat devra se rendre disponible pour une entrevue d'admission.

Tous les candidats et candidates doivent posséder une maîtrise suffisante du français attestée par la réussite à l'une ou l'autre des épreuves suivantes : le test de français de l'UQO; l'épreuve ministérielle de français exigée pour l'obtention du diplôme d'études collégiales (DEC); le test de français du MELS pour l'admission aux études universitaires ou les tests administrés par les universités francophones. Dans les deux derniers cas, les personnes qui ont réussi les mesures compensatoires requises à la suite d'un échec sont réputées satisfaire à cette exigence. La politique institutionnelle de l'UQO précise les modalités d'application des présentes règles.

Plan de formation (v. 20163)

Mineures associées

* NOTE: Les préalables sont indiqués entre parenthèses à la fin du titre du cours s'il y a lieu

Cours obligatoires

COM1003 Histoire des communications
COM1053 Communication et opinion publique
COM1063 Communication et société
COM1103 Relations publiques
COM1123 Analyse de la communication
COM1133 Médias québécois et canadiens
COM1143 Information et communication
COM2383 Introduction aux théories de la communication
COM1233 Contrôle et manipulation de l'information
SSO1043 Méthodes quantitatives en sciences sociales
OU SSO1053 Méthodes qualitatives en sciences sociales
SSO1023 Processus de recherche en sciences sociales
Cours à suivre en fin de programme après avoir réussi au moins 54 crédits de la majeure et 21 crédits de la mineure:
SSO1033 Activité d'intégration des connaissances en sciences sociales

Cours optionnels

Choisir six cours (18 crédits) parmi la liste des cours optionnels suivante:

ARI1023 Sémiotique de l'image
ARI1033 Logiciels graphiques (avoir une aisance avec l'environnement informatique est recommandé)
ARI1043 Image et société
ARI1133 Culture du graphisme
ARP1623 Publicité et communications
COM1023 Communication verbale
COM1153 Rédaction et outils en communication
COM1243 Communications internationales
COM1253 Communication audiovisuelle
COM1263 Communication publicitaire
COM1273 Communication radiophonique
COM1283 Médias alternatifs
COM1293 Métiers du journalisme
COM2323 Communication et rapports de genre
COM2333 Politique et régulation en communication
COM2343 Communication et gestion de crise
COM2353 Plan de communication
COM2363 Communication dans les organisations
COM2373 Éthique, technologies de l'information et société
COM2393 La communication pour le changement social
COM2403 Culture et communication
COM2423 Information et actualité internationale
COM2433 Médias numériques : problèmes et enjeux
COM2443 Médias, sexualité(s) et société
COM5003 Création web et propriété intellectuelle
DEG1073 Affiche
DEV1023 Impérialisme, décolonisation et post colonies
ECN1633 Économie contemporaine
ECR1023 Écriture journalistique
ECR1073 Communication écrite I
HIS1333 Histoire du Québec et du Canada : de 1929 à nos jours
HIS1383 Le XXe siècle
HIS1453 Histoire et théorie des idéologies révolutionnaires
MKT1093 Marketing social
MKT1183 Marketing
POL1083 Vie politique municipale
POL1093 État et pouvoir économique dans les sociétés contemporaines
POL1133 Partis politiques
POL1263 Système mondial et relations internationales
POL1273 Politiques et administration publiques
POL1283 Politique au Canada et au Québec
SOC2503 Histoire de la pensée sociologique
SOC2553 Sociologie des organisations
SOC2683 Introduction à la sociologie autochtone
SOC1263 Classes sociales et mouvements sociaux
SOC1283 Sociologie de la culture
SSO1073 Activité thématique en sciences sociales
DEV1006 Simulation des Nations Unies

Cours d'enrichissement

6 crédits d'enrichissement choisis parmi le répertoire de cours de premier cycle de l'UQO ou le stage de 6 crédits.
OU SSO5006 Stage